// Vous lisez...

Libres expressions

L’excès tue l’idée et amène la bêtise

Hier à Nantes Marine Le Pen a tenu un meeting de campagne.

Après les crimes terroristes commis par Mohamed Merah, on pouvait s’attendre à ce que la candidate du FN par des propos virulents mais justes trouve l’écoute d’électeurs de droite fatigués par les promesses non tenues du candidats Sarkozy, notamment en matière d’immigration. Oui bien sur Mohamed Merah était français, mais issu d’une immigration que nous n’avons pas su ou pas voulu assimiler. Quelles solutions ? Quelles propositions ?

Elle aurait pu aborder le problème de l’islamisme qui appelle c’est vrai, une réponse politique, je l’ai dit il y a déjà quelques années à la tribune de l’Assemblée Nationale.

Mais elle a préféré l’excès. En s’interrogeant ainsi "Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, qui chaque jour arrivent en France remplis d’immigrés ? (...) Combien de Mohamed Merah parmi les enfants de ces immigrés non assimilés ?" elle prend une posture identique à celle de son père, une posture excessive qui dénonce, point du doigt sans raison et ne propose aucune solution !

Alors je la mets en garde en lui rappelant ce vieux dicton français de sagesse populaire "Quand on devient méchant, c’est par excès de sottise."

Commentaires