// Vous lisez...

Libres expressions

La Théorie du genre aussi peu crédible que celle de l’Eugénisme

Cette théorie enseignée dans nos école est une idée philosophique qui n’est pas scientifique, tout comme l’était la théorie de l’eugénisme si populaire au début du XXème siècle.

La « théorie du genre » (gender studies) est née aux Etats-Unis dans les années 90. Elle affirme que la différence entre homme et femme, mais aussi l’hétérosexualité, l’homosexualité, la bisexualité et la transexualité ne sont que des « constructions sociales » sans aucun lien avec le sexe biologique. Ces différences ne serait que des orientations choisies et non des identités biologiquement déterminées à la naissance !

On peut lire dans un manuel scolaire publié par Hachette : « Le sexe biologique nous identifie mâle ou femelle mais ce n’est pas pour autant que nous pouvons nous qualifier de masculin ou de féminin. Cette identité sexuelle, construite tout au long de notre vie, dans une interaction constante entre le biologique et contexte socio-culturel, est pourtant décisive dans notre positionnement par rapport à l’autre. »

Les fondements non scientifiques de l’eugénisme ont conduit à des développements contraires aux lois de la morale, on l’a vu à son paroxysme avec sa mise en œuvre criminelle par le régime Nazi.

Aujourd’hui c’est sous couvert d’une pseudo science du genre qu’on tente d’embrigader nos enfants. Les résultats seront les mêmes, ils conduiront aussi à des développements contraires aux lois de la morale.

Commentaires