// Vous lisez...

Libres expressions

Emmanuelli ne manque pas d’air

Henri Emmanuelli l’homme qui fait des doigts d’honneur aux ministres dans l’hémicycle prétend interpréter la Constitution et interdire au Président de la République d’écrire aux parlementaires.

Oui, l’article 18 de la Constitution indique que chef de l’Etat peut s’adresser de deux façons aux parlementaires : soit en faisant lire un message par les présidents des Chambres, soit en venant lui-même devant les députés et les sénateurs réunis en congrès à Versailles. Mais s’il n’est nulle part question qu’il puisse écrire à chacun d’eux, à aucun moment notre Constitution ne l’interdit. Ce triste sire ne sait plus quoi dire pour exister.

Mais ce n’est certainement pas ainsi qu’Emmanuelli nous fera oublier qu’il est un député sectaire et grossier par ailleurs déjà condamné pour complicité de trafic d’influences à dix-huit mois de prison avec sursis et à deux ans de privation de ses droits civiques.

Il a plus d’une fois fait honte à l’Assemblée Nationale comme à la classe politique en générale, quand donc le suffrage universel en finira avec un tel personnage ?

Commentaires