// Vous lisez...

Libres expressions

Et l’exemplarité mesdames et messieurs les ministres !

La classe politique française par son absence de réaction ou sa promptitude à excuser les comportements inacceptables, délinquants ou criminels de certains élus, et je veux parler à cet instant de Dominique Strauss Kahn ou Georges Tron, cette classe politique est en passe de perdre la considération des Français.

Ceux qui veulent faire passer ces comportement pour des gauloiseries ou de la gaudriole n’ont compris ni la gravité des faits, ni les attentes de nos concitoyens à l’égard de leurs dirigeants, l’exemplarité.

La gauche comme la droite fait la morale au Français, quand ce n’est pas au monde entier, sur la place des femmes dans la société. On impose des quotas aux élections comme dans les conseils d’administration, mais ce "Paris qui chante et qui danse" refuse de condamner fermement et rapidement les écarts inacceptables des siens dans leurs comportements avec les femmes.

A l’instant où j’écris ces lignes je ne sais pas si les actes commis par Georges Tron sont pénalement qualifiables, mais ce dont je suis certain c’est que masser les pieds de collaboratrices dans son bureau, ce que Georges Tron reconnait, révèle pour le moins un comportement inacceptable de la part d’un ministre de la République.

Alors que cet homme qui prétend avoir comme référence le gaullisme en tire les conséquences, et dès maintenant.

Commentaires